, ,

REDEMPTION AUTOMNE/HIVER 2017: LA SOPHISTICATION À TOUTE ÉPREUVE.

Un pantalon en cuir collant à sa peau qui se déploie en lacets le long de ses jambes,

La femme Redemption semble vouloir affronter le monde d’aujourd’hui par une mode empreinte d’un air rebelle.

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

Texte de Florent Cammas

Après une dizaine de défilés depuis son arrivée sur la scène mode en 2014, Gabriele Moratti, directeur de la marque Redemption, reprend, pour le défilé automne/hiver 2017, ce qui est l’ADN de sa marque, une atmosphère sagement rock et l’univers des Bikers. Le cuir signe le travail des premières silhouettes, à travers une robe aux épaules bouffantes, un perfecto à deux cols ou une jupe au nœud disproportionné. Un moyen de capitaliser sur son identité dans un secteur aujourd’hui plus que saturé. La marque nous présente ensuite des tenues orientées vers un vestiaire du soir, veste de smoking imprimée python, robes et jupes courtes et brillantes. Les couleurs sombres, noir, gris et bleu marine du début du show s’épanouissent à travers des plissés et des superpositions de matières, comme une veste militaire en velours remontée sur les coudes, couvrant une robe bustier en dentelles.

La femme Redemption semble vouloir affronter le monde d’aujourd’hui par une mode empreinte d’un air rebelle.

Comme lorsqu’elle enfile un pantalon en cuir collant à sa peau qui se déploie en lacets le long de ses jambes, qu’elle assortit à une veste en brocard, un imprimé qui va se perpétuer tout au long de la collection La suite du défilé amène davantage de couleurs, un rouge vermeil d’abord sur un chemisier en satin, ensuite, une ceinture dans les mêmes tons dont un des pans tombe négligemment le long de la cuisse. L’expérimentation des matières se poursuit à travers une jupe en cuir qui révèle un jupon à volant en organza.

Si une construction vestimentaire à la manière d’une architecture est présente depuis le début du show, épaules taillées en angle droit, coupes affutées et précises, elle se poursuit dans des pièces inspirées du baroque. Les brocards or et noir se retrouvent alors sur des vestes et des pantalons de tailleurs, le créateur s’éloignant alors du cuir pour s’aventurer vers des tissus qui reflètent la lumière, à la manière des lamés dorés. Il mélange cet univers avec des influences militaires comme des vestes d’officiers à écussons ou des chemises à jabot, portées la plupart du temps avec des boots, une manière de revendiquer une nonchalance, un luxe décomplexé.

Tout au long du show, les coupes sont affutées, le décolleté et les jambes sont souvent nues. Comme à travers une slip dress fendue sur la poitrine et la jambe, cette robe d’une couleur indigo, possède des ornements habilement positionnés sur les parties du corps qu’elle veut sublimer, comme les hanches.

 

Ainsi, Redemption propose pour son défilé de l’hiver 2017 des vêtements portables, sensuels, à la féminité affirmée, qui vont plus loin dans le soin apporté au détail que les précédentes collections : les volumes ont été davantage travaillés, la gamme chromatique s’est étendue.

La fin du défilé se présente alors comme la synthèse de ce qu’est la marque aujourd’hui, des pièces à l’aura d’une forte sexyness, aux silhouettes découpées dans des smoking et des robes du soir délicates. La promesse d’un succès en devenir.

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

TEXTE FLORENT CAMMAS (@florentcammas)

PHOTOS LAUREEN GAZIO

Défilé Redemption automne/hiver 2017

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé
redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé
redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé
redemption défilé paris fashion week photography photographe défilé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *